triptyque-Katy-R-ter-copie-1.jpg

                                                                merci à C.F pour la pause-pose

 

Dans le sillage des jours,

le bruit, l'agitation, l'effervescence,

nous feraient oublier

'les croquants et les croquantes'*

du quotidien, du présent, du silence.

 

Croquer c'est suspendre le temps

C'est l'évanescence du trait

dans l'immensité du temps

dans l'infini du papier.

 

* et vous renvoie à cette Chanson de Brassens

Chanson pour l'auvergnat 

apprise en classe de CE1

avec un maître portant moustache et fumant la pipe.

 

 J'en garde un souvenir heureux

et comprends mieux d'où me vient mon aversion

pour l'arrogance du costume 3 pièces cravate.

 

 

 

Retour à l'accueil