Projet d'album
32 pages



Autrefois, Basile et Honoré étaient des rats, des rats-porteurs de messages. Ils voyageaient de royaumes en royaumes, de villages en villages portant une parole d’espoir et d’amitié. Et depuis quelques temps ils ne cessaient de parcourir la terre, de plus en plus vite, pour maintenir la paix.





Ce jour là, Basile et Honoré sont attendus au pays des Piémous et des Néplas. C’était un royaume bien ordonné, chacun à sa place : le Roi et la Reine sur le trône, les Chevaliers et les Princesses à la cour, les habitants dans les hameaux. L’harmonie était réelle. Les Piémous marchaient avec des échasses, les Néplas, avançaient la tête en l’air. Les habitants s’en amusaient. Ainsi allait leur monde.




Or un matin, un Népla se réveilla de mauvaise humeur. Des douleurs au cou. Il refusa de se lever. « Marcher le nez en l’air, quelle idée ! J’aurai la tête dans le vent ou rien ! » Et c’est ainsi qu’il prit les échasses de son voisin.




Un sentiment de fierté l’envahit si intensément qu’il défila dans les rues du village.

A sa vue, les Néplas s’exclamèrent :

-« Aaaaah- Un Népla avec des échasses, on n’a jamais vu ça !»

Les Piémous, eux, s’écrièrent :

-« Oooooh – unzeplatavé-d-ézasson’azamévuza ! »

Tous furent surpris, sauf un : le voisin Piémou.






Une colère noire le gagna. Aussitôt il réunit ses frères autour de lui. Quelques mots suffirent. Filets au bras, ils partirent capturer l’audacieux.





....et une terrible bagarre éclatera.




La danse des échasses nous interroge sur la violence que nous portons en nous, sur ses conséquences dans le rapport à l'autre, sur sa compréhension voire son pardon pour vivre à nouveau ensemble.



Retour à l'accueil