"Durant cette nuit noire 
Seules les flammes étincelaient
crépitaient, ravageant tout sur leur passage.

Plus aucuns bruits perceptibles
Plus aucuns chants d'oiseaux 
Ne nous réveilleront, à l'aube.

A l'ombre de mon arbre,
Je me suis assise
L'enfant sur les genoux
Et j'ai pleuré." P.B



Retour à l'accueil